Le Savon de Marseille

L’authentique Savon de Marseille fabriqué par les savonneries de l’UPSM est un savon dur et homogène, de taille et de forme différentes : cube, parallélépipède, barre, tranches, ovale, ou bien copeaux et paillettes.

Pour être un Savon de Marseille traditionnel, il doit respecter 3 critères simples :

1.

4 ingrédients maximum dans sa composition

Mais aussi, toujours

– sans parfum,
– sans colorant,
– sans conservateur,
– sans additif

Seuls les corps gras d’origine végétale peuvent être utilisés pour élaborer le Savon de Marseille traditionnel, tels que l’huile de “grignons d’olive”, l’huile de coprah, etc…

Au final, un Savon de Marseille doit contenir au moins 72% d’huile végétale. 

Elle est extraite du sel marin. Mélangée aux huiles végétales dans le chaudron, elle déclenche le processus de saponification des huiles et de leur transformation en savon. 

Intervient tout au long de la production, jusqu’à la liquidation, ou le dernier lavage à l’eau claire, pour un savon lisse et pur.

Utilisé pour laver la pâte de savon de toute impureté et de tout excès de soude, conférant au Savon de Marseille traditionnel sa qualité d'”Extra pur”

2.

Le procédé de fabrication marseillais en 5 étapes.

Ces différentes opérations prennent environ une semaine à dix jours.

1 ère

étape

L’empâtage

(ou réaction chimique de saponification) Le mélange de lessive de soude et de corps gras d’origine végétale est chauffé et porté à ébullition dans le chaudron. Il y est peu à peu transformé en savon.

2 ème

étape

Le relargage

Le savon étant insoluble dans l’eau salée, cette opération consiste en l'ajout de sel marin permettant d'entrainer par le fond les lessives glycérineuses et salées ; le savon va ainsi se séparer d'une partie de l'eau qu'il contient.

3 ème

étape

La cuisson

Cette opération caractérise la saponification et permet la complète transformation en savon des corps gras mis en œuvre.

4 ème

étape

Le lavage

La pâte de savon est affinée par des lavages, entraînant le glycérol, les impuretés et les acides gras non saponifiés. Quelques traces de glycérine peuvent perdurer.

5 ème

étape

La liquidation

Un dernier lavage à l’eau pure amène le savon à l’état final : un savon lisse et pur qui fait la réputation du procédé marseillais.

Une seule origine, le 13.

Le bassin historique de fabrication du Savon de Marseille est la région marseillaise, correspondant aujourd’hui au département des Bouches-du-Rhône (13).

Illustration Fabien Seignobos / Savonnerie Marius Fabre

Le Savon de Marseille a de multiples vertus :

Hypoallergénique

(pas de colorant, ni de parfum)

Biodégradable

en moins de 28 jours
(méthode OCDE 301-D)

Recommandé par les dermatologues

contre la sécheresse cutanée

Économique à l’usage

Il a de multiples usages

  • Pour l’hygiène et le soin du corps et du visage
  • Pour la lessive, très utile pour enlever les taches tenaces
  • Pour faire sa lessive soi-même à partir de copeaux et de paillettes
  • Laver la vaisselle etc…

Suivez-nous sur Facebook ou Instagram pour en connaître tous les secrets !

Logo UPSM